Logo de La Poste
Icône de recherche
Icône de panier d'achat

FR

#NFTimbre

#NFTimbre1

Prix actuel

8,0

Les frais de commande sont offerts à partir de 2 timbres NFT achetés

72159 Timbres restants

50 timbres max. par commande

Description

#NFTimbre est la collection de timbres NFT de La Poste-Philaposte. Il s'agit de faire entrer les timbres et plus généralement la Philatélie dans le monde du Web3

Le contrat

Norme de jeton

FA2

Blockchain

Tezos

Créateur

Faunesque © La Poste

Royalties

0%

Le timbre #NFT ONE : un condensé onirique de l’univers du courrier

« Faire rentrer tout l’imaginaire du courrier dans le petit format d’un timbre-poste, c’est ce qui m’a passionné avec ce projet », explique Faunesque, l’artiste choisi pour illustrer le tout premier timbre NFT de La Poste. Au final, le dessin présente un tourbillon d’objets sortant d’une boite aux lettres. Comme si la boite s’ouvrait pour libérer tout un monde : cartes postales, enveloppes, courriers administratifs, lettres d’amour, souvenirs, cadeaux… Tout est mouvement, rythme, rayonnement. Mais rien n’est frénétique. Au contraire, l’univers est poétique, comme un rêve de couleurs pastel, parsemés de touches rouge ou rose vif. Le facteur sur son vélo semble voler pour transmettre les messages. Quant aux fleurs, on peut bien sûr les imaginer séchées, glissées dans une enveloppe. Elles sont aussi un élément clé de l’univers de Faunesque, pour qui la nature a toujours été une source d’inspiration. A moins que ce ne soit sa fille qui lui ait soufflé l’idée : « ma petite dernière est née au moment où je m’apprêtais à faire les ultimes retouches sur le timbre », se souvient l’illustrateur.

L’impression : un travail d’orfèvre

Philaposte a soigné tous les détails d’impression pour magnifier le travail de l’artiste et respecter chacun des détails du timbre. Les touches rose vif et rouge sont recouvertes d’un vernis qui les fait ressortir : un travail d’orfèvre alors que certains détails ne sont pas plus gros qu’une tête d’épingle. Le symbole « Timbre NFT » (en bas à droite) est microperforé. C’est la première fois que Philaposte utilise ce procédé d’impression, contribuant ainsi à augmenter la valeur et la qualité du timbre.

L’artiste : Faunesque, entre modernité et classicisme

Faunesque (Phil Constantinesco de son vrai nom) n’est devenu Faunesque qu’en 2015, quand il a troqué son métier de « motion designer » pour se consacrer exclusivement à l’illustration. En sortant de l’Institut supérieur des arts appliqués de Strasbourg au milieu des années 2000, Phil Constantinesco a d’abord monté un studio de design graphique avec un ami. Pendant un temps, il a travaillé pour MTV, à la conception d’habillage pour des émissions télé. En parallèle, il dessinait, beaucoup de fleurs, de plantes, de bêtes - d’où son nom Faunesque. Il vit aujourd’hui à Bruxelles et travaille pour de nombreux magazines, de Marie-Claire, à Phosphore, en passant par Psychologies Magazine, L’Express, Télérama… Il sait manier aussi bien le stylet sur tablette que le crayon sur papier. Dans tous les cas, il s’attache aux détails, avec subtilité, douceur, poésie. A la manière de Takashi Murakami de James Jean – deux artistes qu’il affectionne -, il nourrit son art d’inspirations traditionnelles japonaises, alliées aux techniques d’illustration numérique les plus en pointe.